Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Jusqu'au 31/12/18
mardi 10 avril 2018

Les 5 commandements pour réussir ses flyers en 2018

Les 5 commandements pour réussir ses flyers en 2018

Si le flyer a plus que jamais de l’avenir dans le secteur de l’immobilier, encore faut-il réussir à se démarquer parmi les milliards de prospectus distribués chaque année. Format, contenu, thématique ou périodicité… Focus sur les commandements à respecter pour créer un flyer efficace et percutant.

1.     En masse, je communiquerai

"Plus vous distribuerez de flyers et plus vous multiplierez vos chances de récupérer des contacts", explique Stéphane Cazaud, dirigeant de l’agence Ccom’. Pour être efficace, il faut une répétition du message en boîte aux lettres. Le bon rythme ? "Tous les 45 ou 60 jours car cela permet de mettre en place entre 5 à 6 opérations à l’année et ainsi de marquer les esprits des propriétaires", souligne Georges Boisis, directeur de l’agence Cornelius Communication. Planifiez ces opérations en dehors des vacances afin que votre flyer ne finisse pas à la poubelle au milieu d’une trentaine d’autres documents commerciaux.

2.     Mes flyers, je personnaliserai

"Dans un projet immobilier, il y a le choix d’une enseigne, mais aussi des hommes qui la composent. Il ne faut donc pas hésiter à mettre en avant ses équipes de négociateurs sur le flyer", explique Stéphane Cazaud. Charte graphique, logo, couleurs les plus proches de l’enseigne… Le potentiel prospect doit identifier le plus rapidement possible la marque de l’agence.  Autre astuce : "Un mailing mis sous enveloppe a 99 % de chances d’être ouvert", rappelle Georges Boisis.

3.     Sur l’actualité, je m’appuierai

Rentrée scolaire, fêtes de fin d’année, Saint Valentin, évènements sportifs… Les occasions dans l’actualité ne manquent pas pour communiquer. Profitez de ces évènements pour thématiser vos flyers et les rendre ainsi plus attractifs. L’objectif ? Entrer dans la vie quotidienne de vos prospects. Au moment de la rentrée, distribuez, par exemple, des calendriers magnets avec les vacances scolaires. "En ce moment, nous avons beaucoup de demandes de thématiques autour de la prochaine Coupe du monde de football", observe le dirigeant de l’agence Ccom’.


4. Pour le bon format, j’opterai

Les deux formats les plus adaptés à une distribution boîte aux lettres sont les formats de correspondance et les formats A5 car ils n’ont pas besoin d’être pliés. "A une époque où les gens prennent de moins en moins le temps de lire, ces deux formats sont largement suffisants pour passer un message", ajoute Georges Boisis. Autre critère à ne pas négliger : la rigidité du document. Pour faciliter la vie de vos négociateurs qui peuvent être amenés à distribuer des milliers de flyers, préférez ainsi des grammages plus importants. A contrario, si cette mission est assurée par une société de distribution, optez pour un grammage plus faible car vos flyers seront le plus souvent joints à d’autres documents...

5. L’originalité, je prônerai

Démarquez-vous à travers la nature du support choisi. Sacs à pain, disques de stationnement ou encore cartes postales anciennes, le tout charté aux couleurs de l’agence : le choix des possibles est large en termes de street marketing. "Un support de communication comme le sac à pain permet de s’assurer 100 % de prise en main car les clients le ramènent chez eux. Il est non seulement très efficace en termes de visibilité sur un quartier mais également en termes de prix car il n’inclut pas de coûts de distribution", conclut Stéphane Cazaud.

Par Stéphanie Marpinard
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur