Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Debut 21/02/2016
jeudi 10 novembre 2016

CapiFrance invente le service "Testez un bien avant de l'acheter "

CapiFrance invente le service Testez un bien avant de l'acheter

Le réseau de mandataires a annoncé aujourd’hui le lancement d’un nouveau concept pour le moins audacieux. Les acquéreurs intéressés par l’achat d’un bien pourront désormais, sous certaines conditions, y "habiter" une journée avant de prendre leur décision. Plusieurs autres services, non moins innovants, seront proposés par CapiFrance dans les prochains mois.

500 biens déjà estampillés "à l’essai"

"En 2016, on peut sans problème essayer sa voiture ou même une raquette de tennis avant d’acheter – mais pas sa future maison" s’étonne Philippe Buyens, DG de CapiFrance. Après avoir généralisé les avis clients auprès de l’intégralité de ses 1700 mandataires (et pas seulement les meilleurs élèves) – le réseau pousse le bouchon de la transparence un peu plus loin en proposant aux acheteurs de passer 4, 8 ou 16 heures seuls dans le bien qu’ils envisagent d’acheter – pour s’engager en connaissance de cause. A noter que ce nouveau service ne concerne que les exclusivités. Il est par ailleurs soumis à l’accord du propriétaire dans le cadre d’un avenant au mandat – et à quelques petites formalités administratives côté acheteur pour des questions d’assurance.

Officialiser  la démarche de vérification

Pour les acquéreurs, qui doivent généralement se contenter de 2 voire de 3 visites de quelques minutes avant de se décider, le bénéfice de ce service est évident. Selon l’étude OpinionSystem réalisée pour CapiFrance en octobre dernier, seuls 24 % des Français se sentent bien renseignés sur l’ambiance du quartier et sur le voisinage, dès lors qu’ils visitent un bien. "Avec ce serviceles acheteurs pourront prendre le temps d’observer, de savoir s’ils se sentent bien et même de frapper chez les voisins. Cela permettra aussi de limiter le cas d’acquéreurs qui reviennent sur leur décision pendant le délai de rétractation "explique Philippe Buyens.  Pour autant, les vendeurs seront-ils prêts à se prêter au jeu ?  "Pour un propriétaire, c’est une manière de rassurer son futur acheteur et d’accélérer le processus de vente. On pourrait penser que seuls les biens en très bon état et parfaitement exposés sont adaptés à ce type de service – mais c’est au contraire un moyen de lever des doutes parfois infondés " ajoute le CapiFrance, qui a déjà convaincu 500 vendeurs de se jeter à l’eau.

Des nouveaux services innovants à venir

Ce label "à l’essai "inaugure une série de nouveaux services que CapiFrance compte lancer dans les 18 prochains mois. "En janvier, nous avons dévoilé notre nouvelle signature « Faire plus pour votre bien ». Plus qu’une déclaration d’amour, nous voulons apporter des preuves" martèle le DG. Parmi les chantiers évoqués : l’estimation prédictive ou la mise en place d’un « carnet de santé » du bien. Le premier permettra à un acheteur d’avoir une idée du prix auquel il pourrait être amené à revendre son bien dans le futur. Le second prendra la forme d’un coffre-fort électronique sécurisé dans lequel les acquéreurs pourront archiver leurs titres de propriété, relevés de charges, PV d’AG et autres factures de travaux - avec un système de portabilité d’un propriétaire à l’autre. Dans l’immobilier, 2016 était l’année de la transparence, il semblerait que 2017 s’ouvre sous le signe de la réassurance !

Par Gaëlle Fillion
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Magilog