Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Debut 21/02/2016
lundi 20 avril 2015

I@D donne le coup d’envoi de son internationalisation avec le lancement d’I@D Portugal

I@D donne le coup d’envoi de son internationalisation avec le lancement d’I@D Portugal

Le réseau de mandataires a choisi le modèle de la licence de marque pour son premier développement à l’étranger. I@D Portugal -  porté par 6 actionnaires dont I@D France qui reste majoritaire à hauteur de 51 % -  entend dupliquer sa recette du marketing de réseau qui a fait son succès en France.

Au départ, I@D avait imaginé l’Allemagne ou le Royaume Uni. Ce sera finalement le Portugal en premier. "Avec du recul, c’est le pays le plus logique. C’est une belle aventure qui inaugure la phase 2 de notre développement" explique Jérôme Chabin, dirigeant d’I@D qu’il a co-fondé en 2008. En France, l’enseigne compte en effet plusieurs dizaines voire centaines d’agents d’origine portugaise, et mise en partie sur l’effet diasporique pour se développer. Pour créer sa concession portugaise, I@D France s’est associée à un web-entrepreneur franco-portugais, Pedro Pimenta, CEO du comparateur de prix Kuantokusta.com -  l’équivalent portugais de sites comme LeGuide.com ou Kelkoo – qui prend la casquette de Président d’I@D Portugal. Vincent Morin, arrivé comme mandataire chez I@D France en 2009, et aujourd’hui manager de près de 600 agents du réseau, assurera quant à lui la fonction de Directeur du développement d’I@D Portugal, tout en gardant ses activités en France. Il sera chargé, avec l’aide d’autres responsables de l’entreprise en France, d’assurer la formation "i@dienne" des troupes.

6 mandataires au lancement

Deux à Porto – où est basé le siège d’I@D Portugal, deux à Lisbonne et deux à Faro, dans le sud. "Ces 6 premiers agents sont volontairement tous francophones afin de faciliter le transfert de compétences et la duplication du modèle I@D" indique Vincent Morin. L’entreprise s’est fixée les mêmes objectifs que sa grande sœur française, dont le développement a été fulgurant. "Nous comptons recruter 120 agents d’ici décembre 2015 et voulons devenir la première entreprise portugaise de marketing de réseau d’ici 2 ans" précise le Président d’I@D Portugal. La marque se positionne donc comme concurrente directe d’autres entreprises de ventes multiniveaux, à l’image du géant Herbalife par exemple qui commercialise des produits nutritionnels.

Un marché de 10 millions d’habitants

"Le modèle des agents immobiliers mandataires est beaucoup plus développé au Portugal qu’en France" explique Pedro Pimenta. Le leader Re/max compte en effet 3300 agents mandataires sur le territoire Portugais. "Un niveau que nous devrions atteindre d’ici 4 ans" ambitionne Pedro Pimenta. Par comparaison, I@D France est, de loin, le premier réseau de mandataires en France avec "seulement" 2200 conseillers. Un autre géant du marché français, Optimhome, avait également choisi le Portugal en 2012 pour sa première implantation à l’étranger où il rassemble 70 conseillers environ si l’on en croit son site web local. Le Portugal propose des avantages fiscaux très attractifs pour les étrangers : les retraités européens peuvent par exemple prétendre à une exonération d’impôts pendant 10 ans sur les pensions perçues dans leur pays d'origine s’ils s’installent au Portugal plus de 6 mois par an. I@D Portugal compte d’ailleurs beaucoup sur les synergies entre ses agents français et portugais, tant en termes de ventes que de recrutement. 

Par Gaëlle Fillion
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur