Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Jusqu'au 13/06/18
vendredi 09 décembre 2016

Vidéo - De la politique, du digital et de l'optimisme au Congrès de l'Immobilier FNAIM !

Vidéo - De la politique, du digital et de l'optimisme au Congrès de l'Immobilier FNAIM !

La FNAIM devrait garder un bon souvenir de ses 70 ans ! A l’occasion de son Congrès immobilier, la Fédération a rassemblé 3500 visiteurs et 150 exposants. Parmi les temps forts de cette édition 2016 : les interventions d’Alexandre Jardin, candidat à l’élection présidentielle, de la Ministre du logement Emmanuelle Cosse, qui a fait grincer quelques dents et la confirmation que le marché de l’immobilier se porte mieux, avec 840 000 transactions réalisées en 2016.

Clap de fin pour le Congrès immobilier de la FNAIM ! Qualifiée "d’exceptionnelle" par Jean-François Buet, président de la Fédération, l’édition 2016 a été celle de tous les records ! Déjà en matière de visiteurs : plus de 3500 professionnels de l’immobilier ont foulé les allées du Palais des Congrès de Paris, en début de semaine. Ensuite en matière de conférences. Cette année, la FNAIM a soufflé ses 70 bougies aux côtés de sept témoins de qualité. A coup de phrases bien senties, l’écrivain Alexandre Jardin, candidat aux élections présidentielles de 2017, a sorti le grand jeu en rappelant la nécessité de "donner du pouvoir aux territoires – et non aux technocrates – pour relancer le logement en France". Dans un discours « poil à gratter », l’économiste Nicolas Bouzou a, quant à lui, précisé que "le phénomène d’ubérisation touchait d’abord les secteurs où le rapport qualité/prix était le plus mauvais", invitant ainsi les acteurs de l’immobilier à être "des aventuriers", notamment en se rapprochant des start-up susceptibles de les tirer vers le haut en matière d’innovation. Une idée également soutenue par Florence Trouche, directrice commerciale de Facebook France. Dans sa keynote, elle a illustré les opportunités qu’offrait le digital et rappelé la force de frappe des réseaux sociaux lorsqu’ils sont utilisés comme des canaux de communication, confiant qu’en moyenne, "ses 1,8 milliard de membres dans le monde se connectaient 14 fois par jour !"

Un volume de transactions record depuis 2005 

Malgré la passation de pouvoir entre Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, qui a nécessité quelques remaniements, Emmanuelle Cosse a accepté à l’invitation de la FNAIM. L’occasion, pour la Ministre du logement et de l’habitat durable, de défendre bec et ongles le bilan du quinquennat, notamment le dispositif Pinel et la mesure de l’encadrement des loyers. "Une avancée majeure qui devrait être étendue à Lille et au Grand Paris", a-t-elle précisé, devant une assemblée de professionnels, toujours aussi sceptiques sur les avantages de ce dispositif phare. L’intervention de la Ministre a suscité beaucoup de réactions de la part de la FNAIM. "Il ne semble pas que l’immobilier obsède la campagne. La France a pourtant besoin d’un Président qui comprend que le logement est vital pour l’emploi, la croissance et la paix sociale", a commenté Jean-François Buet, par voie de communiqué. Malgré le contexte pré-électoral emprunt d’incertitudes, le président de la FNAIM a tenu à achever le Congrès de l’immobilier par une note positive. En l’occurrence le volume de transactions, qui s’établit à 840 000 en 2016. Soit 4,6 % de plus qu’en 2015. "C’est la meilleure année depuis 2005", a précisé le président de la FNAIM. Porté par des taux de crédit historiquement bas, le marché immobilier retrouve ainsi des couleurs. De quoi profiter aux 150 exposants parmi les éditeurs, les portails d’annonces et les réseaux immobiliers, qui ont profité du Congrès pour présenter leurs nouveautés.

Par Aurélie Tachot et Lauriane Cnockaert
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur