Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Jusqu'au 13/06/18
lundi 06 octobre 2014

Evaluer la valeur d’un bien par capitalisation : la méthode pas-à-pas

Evaluer la valeur d’un bien par capitalisation : la méthode pas-à-pas

Pour Jacques Lumbroso, l’agent immobilier est le Monsieur Jourdain de l’expertise. Il apprécie au quotidien la valeur des biens de manière empirique, mais manque de méthode. Or selon lui, une solide maîtrise des outils d’expertise immobilière est l’élément déclencheur d’un cercle vertueux pour l’agence. L’enjeu : proposer des « avis de valeur » hautement qualitatifs aux clients pour vendre plus vite et donc motiver l’équipe de négociateurs.

Après notre panorama des techniques expertales, gros plan sur une des méthodes à connaître en priorité : la capitalisation. L’agent immobilier a tendance à estimer un bien en le comparant à des biens similaires. Afin d’affiner et de professionnaliser sa démarche, il peut aussi en apprécier la valeur au regard des revenus qu’il génère : son loyer théorique, auquel il appliquera un taux de capitalisation – qui correspond à la rentabilité escomptée –, avant de déduire les éventuels travaux à réaliser. "Cette méthode est extrêmement précise : on constate généralement un écart quasi nul – de 0 à 3 %– entre le prix estimé et le prix de vente. Elle est particulièrement pertinente pour les biens d’habitation qui se soumettent difficilement à la seule approche comparative" observe Jacques Lumbroso.

Etape n°1 : Fixer la valeur locative du bien, hors charges, en état d’habitabilité

Le montant du loyer est fixé par comparaison des loyers pratiqués. L’agent peut récupérer ces données auprès des administrateurs de biens de son secteur ou puiser dans les bases de données publiques locatives type Clameur qui publient les prix au m2 par mois hors charge, par secteur ou par ville.

Etape n°2 : Définir le taux de capitalisation à retenir

  • Mécanisme du taux

La fourchette du taux est assez étroite : pour un appartement, elle oscille généralement entre 4 et 6 %. Pour des biens très bien situés et de qualité, le taux peut descendre jusqu’à 3 % ou inversement atteindre 7 %. Pour les maisons, les taux sont compris entre 4 et 5 % - avec une latitude de 3 % ou de 6 %. Le particulier se satisfera en effet d’un taux bas de 4 % voire de 3 % si son placement est sûr. A contrario, il exigera se son placement un fort rendement de 6 voire 7 %, s’il estime prendre un risque d’investissement. Le taux est ainsi inversement proportionnel à la valeur.

 Taux faible = sécurité = forte de valeur

 Taux fort = risque = faible valeur

  • Indicateurs de fixation du taux

Trois critères sont appréciés pour déterminer le taux de capitalisation d’un bien : son environnement, la qualité de sa construction et sa rareté économique sur le marché. Pour y voir plus clair, l’agent pourra systématiser cette démarche à l’aide d’un tableau de scoring. (cf. étude de cas).

 

Etape n°3 : Déduire le montant actualisé des éventuels travaux

ETUDE DE CAS

Le bien : un appartement 3 pièces de 80 m2 un dans un meuble des années 60, situé dans le quartier du Vieux Port à Marseille. Les peintures sont à rafraîchir et la chaudière murale est à changer.

1. La valeur locative du bien est fixée à 1200 € hors charges par mois, soit 14 400 € par an.

2. Les taux retenus pour un appartement sont compris dans une fourchette modale de 4 à 6 % et peuvent atteindre 3 et 7%.

  • Le bien situé dans un quartier recherché ne dispose toutefois pas de vue sur mer. Seuls les logements disposant d’une vue mer peuvent prétendre bénéficier d’une fourchette de taux pouvant atteindre 3%. Le taux de 7%, réservé pour des biens moins biens situés et de moins bonne qualité, sera ici écarté. Ainsi La fourchette des taux analysée restera sur la base initiale de 4 à 5 %.

3. L’emplacement est de qualité (+), la qualité de construction est moyenne voire médiocre (-) et ce type de bien proposé à son prix expertisé se vendrait en 3 mois (++). Au regard de cette analyse, nous fixons donc le taux de capitalisation à 4,5 %.

4. Valeur capitalisée = 14 400 € / 0,045 [ou 4,5 %] = 320 000 €

5. Déduction des travaux nécessaires à la mise en location

  • Peinture : 80m2 x 90€/m2 = 883,5 (BT01 janv 2014) / 587,2 (BT01 janvier 2001) = 10 833 €
  • Chaudière : 1500 x (883,5 (BT01 janv 2014) / 587,2 (BT01 janvier 2001) = 2257 €
  • Montant total travaux : 13 090 

=> Soit une valeur vénale du bien par capitalisation de : 320 000 € - 13 090 € = 306 910 

***

Une question pour Jacques Lumbroso, une remarque ?  Ecrivez-nous.

Prochain rendez-vous le 27 octobre : Quelles sont réellement vos chances de vendre vos mandats ? La capitalisation, outil d’analyse de votre stock ?

Par Jacques Lumbroso
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Bannière publicité Webgenery
Bannière publicité Envisite
Les fiches annuaires correspondantes
Opinion System
Avis clients contrôlés pour professionnels du service, de l'habitat, du conseil et activités libérales
Meilleurtaux.com
Meilleurtaux.com propose des guides et actualités pour profiter des meilleurs taux de crédit immobilier et d'assurances.
LAMY Expertise
Faîtes-vous aider dans l'expertise technique des bâtiments ou constructions grâce au réseau immobilier LAMY Expertise
Heureux Propriétaire
Heureux Propriétaire est un site immobilier d'informations et d'estimation, accessible sur iPhone pour guider tout achat ou location d'un bien immobilier.
Guide Couder
Guide Couder est l'unique guide des professionnels de l'immobilier