Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Debut 21/02/2016
mardi 10 mai 2016

I@D passe le cap des 3000 mandataires. Décryptage !

I@D passe le cap des 3000 mandataires. Décryptage !

En termes de présence terrain, le réseau I@D ne cesse de creuser l’écart avec ses concurrents. Un succès impressionnant, qui tient notamment à son système de rémunération multi-niveaux. Gros plan sur les coulisses de cette machine à recruter des agents immobiliers novices ou confirmés.

"C’est un sacré cap… nous avions prévu de passer les 3000 conseillers lors de la clôture de notre exercice fiscal au 30 juin prochain. Nous avons quelques mois d’avance sur nos projections" se félicite Jérôme Chabin, co-fondateur d’I@D. Alors que l’acteur historique CapiFrance revendique 1500 agents, son petit frère Optimhome rassemblerait autour de 1000 mandataires, tout comme le réseau Safti. Pendant ce temps-là, I@D affole les compteurs.

Mobiliser son réseau pour agrandir son équipe

Pour recruter, le réseau mise sur deux leviers : son site web d’un côté, pour recueillir des candidatures spontanées. Une dizaine par jour selon Jérôme Chabin. Et ses « POA » : des réunions de présentation du réseau organisées par les managers. Le principe : inviter des personnes de leur entourage plus ou moins proche, à l’image des fameuses réunions Tupperware,  pour tenter de les rallier à la cause I@D. Pour intégrer le réseau, une nouvelle recrue s’acquitte de 90 euros de frais de dossier, puis souscrit à une cotisation fixe de 160 € HT par mois, qui donne accès à tous les outils web I@D "pour lancer son agence immobilière digitale". Elle couvre notamment les frais de diffusion d’annonces avec SeLoger, LeBonCoin et consors. "En moyenne, la première vente intervient dans un délai de 3,2 mois" explique le co-fondateur.

La promesse de l’ascenseur social

Longtemps pointés du doigt pour l’amateurisme de leurs dispositifs de formation, les réseaux de mandataires ont dû mettre les bouchées doubles ces dernières années pour crédibiliser leur savoir-faire et professionnaliser leurs agents. Chez I@D, une plateforme sur mesure de modules e-learning a été mise en place en 2012, en parallèle de parcours de formations présentiels, dispensés par 170 formateurs managers du réseau. "En 2015, un tiers de nos nouveaux conseillers venaient du monde de l’immobilier (…) Au-delà de la rémunération, c’est notre proposition d’ascenseur social qui joue à plein auprès des candidats" explique Jérôme Chabin. Au bout d’un an, le conseiller de base peut, s’il a fait ses preuves, prétendre au statut de « Manager Bronze », qui lui permet de constituer une première équipe de 5 conseillers- et ainsi percevoir un pourcentage sur chacune des ventes réalisées. Et ainsi de suite. "Notre plus grande fierté, ce n’est ni notre chiffre d’affaires ni le nombre de conseillers… c’est l’état d’esprit que nous avons su insuffler au sein d’I@D : un tiers de nos ventes se font en partage d’affaires " explique le patron.

Pour son prochain exercice fiscal qui se clôturera en juin 2017, I@D vise les 4000 conseillers. Sky is the limit ?

Par Gaëlle Fillion
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur
Sur le même sujet