Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Jusqu'au 13/06/18
mercredi 13 septembre 2017

L’optimisme gagne les professionnels de l’immobilier !

L’optimisme gagne les professionnels de l’immobilier !

Comment vont les agents immobiliers ? Très bien, merci ! La 9e édition du baromètre Crédit Foncier /CSA révèle que le moral des professionnels se maintient même à un niveau élevé. 82 % seraient actuellement optimistes quant à l’avenir du marché immobilier résidentiel pour ces 12 prochains mois, contre 63 % à la même période, il y a deux ans.

Le moral des professionnels de l’immobilier est au beau fixe ! Après plusieurs années moroses marquées par la crise économique, ces derniers retrouvent enfin le sourire. En partenariat avec l’institut de sondage CSA, le Crédit Foncier mesure, trois fois par an, le moral des professionnels de l’immobilier et leurs anticipations pour les 12 prochains mois. Réalisée auprès de 404 professionnels du 28 août au 4 septembre dernier, c’est-à-dire juste avant la rentrée scolaire, cette 9e édition regorge de bonnes nouvelles. La première, c’est que le moral des sondés atteint un niveau très important : 4 sur 5 (soit 82 %) se déclarent optimistes quant aux 12 prochains mois. Un score en légère progression par rapport à septembre 2016 (78 %) mais en très nette hausse par rapport à septembre 2015 (63 %). A noter que c’est en Ile-de-France que l’optimisme est le plus élevé : 86 % des répondants. D’après le baromètre, ce sont les agents immobiliers et les commercialisateurs qui sont les plus positifs (90 %), loin devant les constructeurs de maisons individuelles (82 %), les lotisseurs et promoteurs (79 %) et les gestionnaires de patrimoine et réseaux de défiscalisation (76 %).

Merci qui ? Les taux de crédit !

Sans surprise, c’est au niveau – encore très bas – des taux d’intérêt que l’on doit ce regain d’optimisme (91 % des réponses des sondés). Le dynamisme du marché (78 %) ainsi que l’embellie économique (68 %) pèsent également dans la balance, d’après le baromètre. Seule ombre au tableau : l’incertitude liée au maintien des dispositifs publics de soutien au marché immobilier, qui nourrit deux tiers (63 %) des réponses des pessimistes. Malgré leur actuelle bonne humeur, les professionnels de l’immobilier restent prudents lorsqu’ils sont interrogés sur le très sérieux sujet de l’évolution des prix du marché. Dans le neuf, même si la proportion de professionnels anticipant une hausse des prix s’accroît (27 % aujourd’hui contre 17 % en janvier dernier), une majorité (59 %) mise plutôt sur une stabilité au cours des 12 prochains mois (contre 66 % en septembre 2016). Même son de cloche dans l’ancien : la stabilité est citée par 53 % des sondés, contre 52 % il y a un an. D’après leurs réponses, les volumes de transaction ne devraient pas non plus exploser d’ici septembre 2018. Dans le neuf, 42 % des sondés s’attendent à une stabilité et 40 % à une augmentation. Dans l’ancien, l’écart est plus net : 52 % prévoient une stabilité et 35 % une augmentation.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur