Pour nous contacter :
Tél: 09 72 16 39 71
Jusqu'au 13/06/18
lundi 22 février 2016

"Avec Digit RE Group, nous détiendrons entre 3 et 4 % de parts de marché", Jacques Daboudet, CapiFrance

Avec Digit RE Group, nous détiendrons entre 3 et 4 % de parts de marché, Jacques Daboudet, CapiFrance

Face à la concurrence, OptimHome et CapiFrance ont trouvé la parade ! Pour renforcer leur leadership et dynamiser leur croissance, les deux réseaux immobiliers, qui appartiennent au groupe Artemis, ont décidé de se réorganiser autour d’un seul pôle immobilier : Digit RE Group. Les explications de Jacques Daboudet, président de CapiFrance promu co-directeur général de Digit RE Group, avec le président d’OptimHome, Olivier Colcombet.

Pourquoi avez-vous créé Digit RE Group ?

Nous avons construit une ligne – Digit RE Group – à laquelle nous rattacherons toutes les sociétés immobilières de notre actionnaire Artemis. En l’occurrence : OptimHome et CapiFrance et leurs filiales OptimHome Gestion et CapiFrance Gestion, Immobilier Neuf, Drimki, Refleximmo et ReflexAgents, que nous allons refondre dans Refleximmo et FICE, dédiée à la formation. Notre objectif est de simplifier notre organisation en regroupant, au sein d’une entité, les fonctions administratives de nos marques. Pour autant, elles garderont leur autonomie dans leurs transactions, recrutements, formations…

Quels facteurs ont conduit à cette décision ?

Essentiellement l’évolution de notre profession, qui est impactée par les nouvelles technologies. Depuis cinq ans, nous remarquons un changement de comportement chez nos clients. Ils consomment de l’immobilier non pas en faisant du lèche-vitrine comme avant, mais en utilisant les outils de mobilité. Notre volonté, en tant que réseaux de mandataires présents depuis plus de dix ans, est donc de construire une plateforme technologique capable de répondre aux nouvelles attentes de ces clients, mais aussi de nos agents commerciaux qui sont sur le terrain.

Quels avantages ce regroupement offre-t-il aux mandataires ?

Maintenant que nous avons des moyens renforcés, nous allons pouvoir accélérer le développement d’outils technologiques et ainsi offrir, à nos conseillers commerciaux, des services à forte valeur ajoutée pour eux mêmes et pour leurs clients. Cela passera par l’amélioration de nos compétences en IT et en web marketing afin qu’elles soient en adéquation avec les mutations numériques du marché de l’immobilier. Grâce à ce regroupement, nous allons, enfin, pouvoir bénéficier d’effet d’échelle pour les achats de diffusion auprès des portails d’annonces.

Quels nouveaux services allez-vous développer ?

Nous dénombrons, en permanence, 70 000 mandats via tous les réseaux du groupe. L’outil d’estimation Drimki recueille, quant à lui, 50 000 demandes par mois. Nous allons exploiter ces datas afin de proposer des services d’évaluation en ligne qui permettront aux propriétaires de vendre leurs biens à des prix plus justes. Ils permettront également à nos agents de mieux comprendre le marché. Lorsqu’un bien sera surévalué, ils pourront ainsi l’expliquer à leurs clients de manière factuelle. Nous allons également proposer, sur nos sites web, des solutions de financement grâce à nos partenaires.

Allez-vous enrichir vos sites web de fonctionnalités de géolocalisation ?

Oui, même si c’est un sujet complexe, sur lequel les agents immobiliers ne me semblent pas prêts. La géolocalisation répond à une attente des internautes mais les professionnels français ne sont pas protégés contre le fait d’être court-circuités. Pour autant, nous allons proposer, dans les prochaines semaines, une localisation précise de nos biens en mandat exclusif. Cette fonctionnalité permettra aux internautes de disposer d’information locale encore plus précise sur le quartier d’un bien, à propos des écoles, des transports en commun, des équipements de loisirs…

Quid des avis clients ?

C’est un outil que nous allons également développer, car il devient essentiel. Dans les semaines qui viennent, nous allons proposer aux internautes qui ont été en relation avec nos agents commerciaux de juger notre qualité de services et de donner leur avis. Ils seront ensuite publiés sur les sites web de nos réseaux, afin d’éclairer nos futurs clients ou prospects. Pour encadrer cette démarche, nous avons signé deux partenariats : un premier avec Avis-Vérifiés, qui récoltera les données et un second avec Opinion System, qui labellisera nos avis, comme sur SeLoger.com.

Quelle est votre ambition avec Digit RE Group ?

Cette nouvelle organisation va nous permettre de renforcer notre force de frappe vis-à-vis de nos concurrents et ainsi de gagner des parts de marché. Aujourd’hui, le groupe, qui dénombre 2700 conseillers commerciaux, réalise près de 14 000 ventes chaque année et génère 104 millions d’euros de chiffre d’affaires. D’ici 2020, nous espérons doubler ces deux chiffres, et en particulier passer le cap des 200 millions de chiffre d’affaires. Avec Digit RE Group, nous espérons détenir entre 3 et 4 % de parts de marché, ce qui nous positionnerait dans le top 3 des réseaux immobiliers français.

Par Aurélie Tachot
Retour � la liste Article précédent Article suivant
Transférer cet article à un ami
Votre adresse e-mail:

Les adresses de vos amis (une adresse par ligne):

Votre commentaire:

Partager sur